{INTERVIEW} 170516 | Key parle de son emploi du temps chargé avec Nylon ✰彡

On t’a félicité pour ton premier drama ‘Drinking Solo’. Je suis curieux de savoir si tu as une méthode bien à toi pour développer ton personnage ?

Key : Je me suis toujours senti fier quand j’entendais des gens dire qu’ils aimaient regarder ‘Drinking Solo’. Même si j’étais assez confus, puisque pendant le tournage, je ne me suis jamais dit que je faisais du bon travail…A la base, le personnage de Kibum n’avait ni de manière précise de parler, ni d’accent prononcé, ni de coupe de cheveux spéciale ou quoi que ce soit d’autre. Mais en lisant le script, j’ai tout de suite imaginé cette image d’un personnage jeune avec une coupe au bol, un accent, et une personnalité puérile comme s’il ne comprenait pas vraiment le monde qui l’entour, mais qui est en vérité très attentionné. Je pense qu’être acteur c’est aussi ajouter de la vitalité à votre personnage en jouant, alors j’ai fait tout mon possible pour créer ne serait-ce que le plus petit détail concernant Kibum. Par exemple, je ne sais pas si c’est parce que tout le monde sait que j’aime les vêtements, mais pendant nos réunions à propos du concept du drama, les stylistes ont dit qu’ils voulaient que Kibum porte des survêtements Gucci. Mais je me suis dit que c’était en vérité trop éloigné de sa réalité (Kibum, un étudiant qui étudie pour devenir fonctionnaire, n’aurait pas de si bons goûts). A chaque fois que l’on choisissait les tenues de Kibum, j’ai refusé les vêtements de marque. Et donc, essayer constamment de penser à ce genre de petits détails m’a en fin de compte aidé à développer ce personnage.

J’ai entendu dire que tu joueras le rôle d’un pirate informatique de génie dans ton prochain drama ‘Lookout’. Quels ont été tes critères pour décider du rôle de Kyungsoo dans ‘Lookout’ ?

Key : J’étais sur le point de tenter d’autres auditions, et puis, en premier c’est le drama en lui-même qui m’a attiré. Je suis vraiment content d’avoir pu travailler sur ce projet au final. ‘Lookout’ donne une nouvelle vision de la moralisation, ça montre avec transparence certains problèmes de notre société. Kong Kyungsoo, avec comme base un passé douloureux, utilise ses talents en informatique pour révéler aux grands jours les mauvaises actions d’autres personnes. Vu de l’extérieur, Kyungsoo est similaire au personnage de Kibum vu qu’il semble très joyeux, mais le Kyungsoo que j’ai imaginé et que j’ai voulu interprété a un passé et un futur très différents de ceux de Kibum.

Ils t’ont choisi pour le rôle, Key, à la place d’autres acteurs.

Key : J’ai entendu dire que beaucoup d’autres acteurs avaient passé l’audition pour le rôle de Kong Kyungsoo, et ils ont tous donné une performance pleine de personnalité. Je ne pense pas qu’on m’ait choisi parce que je suis meilleur qu’eux, mais d’après moi on m’a donné cette opportunité parce que je peux faire ressortir l’image de Kyungsoo de différentes façons.


Y a-t-il un rôle dans un film ou un drama qui t’intéresserait ?

Key : Je trouve que le personnage de Nam Goongmin dans le drama ‘Chief Kim’ est charmant et incroyable. Et le personnage appelé ‘Chido’ interprété par M. Ko Kyungpyo dans le film ‘Coin Locker Girl’ est le genre de rôle que j’aimerais essayer comme défi personnel.

Je savais que tu t’intéressais énormément à la mode et que tu avais un fantastique sens du style, mais je ne savais pas que c’était également ce que tu étudiais. Comment ça a commencé ?

Key : Le nom de ma thèse est ‘La forte influence sur les jeunes de l’apprentissage de la mode’. Bien sûr, il est important de savoir soi-même comment bien s’habiller, mais j’ai pensé à la façon dont ma manière de m’habiller en tant que chanteur peut influencer le style d’autres personnes, alors si cela s’avère vrai je voudrais pouvoir les influencer positivement. C’est pour ça que je voulais aussi l’étudier. Et si j’en ai les compétences, je veux aussi les utiliser le plus possible.

Afin d’interpréter le personnage de Kong Kyungsoo, quel style as-tu l’intention de révéler ?

Key : Quand je pense à Kyungsoo, je pense au skateboard, aux t-shirts imprimés, à la mode de rue, etc. En plus de la mode de rue, j’ai insisté sur une permanente comme l’une de ses caractéristiques. A vrai dire, moi-même je ne m’intéresse pas trop à la mode de rue. Mais puisque Kyungsoo semble être le genre de personne à aller plus loin que les simples enseignes de rue ; il irait même jusqu’à camper toute la nuit pour acheter les produits de Supreme, parce que d’après son image, il a vraiment l’air d’apprécier cela ; je mets de côté mes propres préférences et j’espère montrer un style de rue résolu.

Alors personnellement, à quel style s’intéresse Key ces temps-ci ?

Key : Peu importe le nombre de fois où on me pose la question, je réponds tout le temps Balenciaga. J’ai toujours aimé le style rocker tels que Iggy Pop, David Bowie, Sex Pistols, etc, et j’ai commencé à m’intéresser à la mode des carrures imposantes qui a été sans hésitation inspirée par ces idoles historiques. Pour les gens qui ne connaissent pas l’histoire de cette mode, ça peut paraître écrasant et effrayant, mais pour moi c’est une collection pleine de gratitude.
(NDLT : Il s’agit de la mode des épaulettes pour donner l’impression d’avoir des épaules larges et souvent pointues)

Je suis curieux de savoir les boutiques que tu visites régulièrement et aussi tes critères de sélection.

Key : Je me rends souvent à ‘BOON THE SHOP’ en Corée, et à chaque fois que je vais à Los Angeles, je m’assure de faire les boutiques pour des t-shirts vintage. Mes critères d’achat dépendent du moment, mais il y avait ce blouson Sukajan (NDLT : Sukajan ou souvenir jacket, blouson masculin japonais brodé et mâtiné de soie qui tire son inspiration des vestes de base-ball) de chez Louis Vuitton que je voulais immédiatement porter et que j’ai pré-commandé. Au-delà de ça, je choisis selon le nombre de fois où je pourrai porter tel vêtement ou si c’est un article grâce auquel en le voyant les gens se diront que je suis le premier à le porter.

Comment décrirais-tu un homme qui s’habille bien ?

Key : Bien s’habiller c’est faire de la publicité pour soi-même. Un costume et des chaussures qui vous vont bien et que vous portez fièrement, ce genre de chose a une influence sur la première impression que les gens ont de vous, comme une sorte de carte de visite, et cela vous permet de vous exprimer. Alors avec ça, je pense qu’un homme qui peut s’exprimer à travers ses vêtements est un homme qui s’habille bien. Je ne pense pas qu’un homme soit cool juste parce qu’il porte des vêtements sophistiqués et à la mode.

Parle-nous de comment ton style s’est développé.

Key : Quand j’étais jeune, je trouvais que ce magasin appelé ‘Daily Project’ était le paradis sur terre. A ce moment-là, c’était les styles qui me permettaient d’exagérer mon air jeune qui m’intéressaient. J’ai eu une obsession pour Saint Laurent, mais je me suis calmé. Mais maintenant que je suis tombé sous le charme de Balenciaga, je m’intéresse à nouveau à des styles imposants.

Tu as maintenant dépassé la moitié de la vingtaine. Lors de tes débuts, aurais-tu imaginé que tu deviendrais comme tu l’es maintenant ?

Key : Le moi d’aujourd’hui va au-delà de ce que j’aurais pu imaginer à cette époque-là. A ce moment-là, le mot ‘Kpop’ en lui-même n’était pas très utilisé. Le fait que je puisse voyager dans le monde pour donner des concerts me rend vraiment très reconnaissant et je me sens également d’autant plus responsable.

Avec les activités de SHINee et la tournée à l’étranger, le tournage du drama, les pubs et même les séances photo, sans oublier ta vie en tant qu’étudiant en master, ton emploi du temps est tellement chargé et bien plus intense que n’importe qui d’autre. Dans dix ans, où est-ce que tu vois Key et l’homme Kim Kibum ?

Key : Je vais me donner un objectif précis chaque année et travailler dur. Après avoir vécu ainsi, en vivant chaque minute, beaucoup de choses que je n’aurais jamais imaginées se sont réalisées. Je ne savais pas que j’allais devenir ce que je suis. Cependant, je pense aussi que j’ai changé. Même si je ne sais pas ce que je ferai ou ce qu’il se passera quand j’aurai 35 ans, je pense que je serai comme je suis maintenant, vivant chaque minute sans aucun regret, écoutant mon cœur pour prendre des décisions.

Note de l’éditeur

Le 27 avril dernier, le soleil était tout particulièrement lumineux quand Key, vêtu d’une veste en jean de style années 90 de Balenciaga arborant des épaulettes, est arrivé au studio avec ses chiens Commedes et Garçons. Il était tout juste revenu en Corée la veille après avoir fini sa tournée à l’étranger, et ce jour-même, après voir fini ici la séance photo pour le numéro de juin de Nylon, il devait aussi se rendre au tournage de son prochain drama ‘Lookout’. Même s’il a un emploi du temps extrêmement chargé et sans pause, il a confirmé les propositions que nos éditeurs avaient envoyées quand il était à l’étranger, et lorsqu’il était présent pour la séance photo, il a parlé des concepts avec le staff, donné son opinion comme le vétéran que Key est. Je suis un éditeur qui a travaillé sur de nombreuses séances photo avec des célébrités et il est vrai qu’il est difficile de trouver une célébrité qui travaille aussi dur que Key, sans montrer à quel point il doit être fatigué et en vérifiant chaque étape lui-même. « J’ai pu travailler avec Nylon pour plusieurs séances photo au fil des ans, mais c’est la première fois que j’apparais seul sur la page de couverture », en voyant Key parler sur un ton calme, il est quelqu’un qui progresse peu importe le domaine, tout en devinant s’il peut oui ou non améliorer son statut d’artiste. Quand nous avons commencé la séance photo, Key a posé en gardant le style du numéro en tête, comme un mannequin professionnel, et a montré des expressions allant d’une innocence juvénile au charisme. Nous avons utilisé différents appareils photo et aussi un iPhone 7 Plus pour la photo de couverture, rendant ainsi la première couverture de Key très mémorable.

Crédit : Nylon, juin 2017
Traduction anglaise : SHINee USA Staff © SHINee USA
Traduction française : Minewnnie © SHINee France

English version : here

© SHINee France